Particuliers | Professionnels

Crédit immobilier : la baisse des taux se poursuit en juillet

Mise en ligne le 11/07/2019 à 14:53
Crédit immobilier : la baisse des taux se poursuit en juillet

La baisse des taux crédits immobiliers n’en finit plus ! En effet, de nombreux états empruntent à des taux négatifs, favorisant ainsi l’octroi de prêts immobiliers à des taux dérisoires auprès des particuliers, qui profitent de cette tendance pour accéder à la propriété.

             Une politique accommodante pratiquée par la BCE

La Banque centrale européenne compte avec diverses missions :
-       Veiller à l’évolution ainsi qu’à la stabilité des prix de la zone euro
-       Surveiller la production de billets
-       Contrôler l’inflation en déterminant les taux d’intérêt des crédits accordés aux banques européennes

Concernant ce dernier point, notez que les taux ont atteint des niveaux extrêmement bas, voire négatifs dans certains cas. Ainsi, la France ou encore l’Allemagne font partie des pays qui empruntent à des taux négatifs : -0,002% pour un prêt sur 10 ans, contre 0,10% à la même période en 2016.

            Une concurrence croissante entre les établissements bancaires

La politique de la BCE a permis aux banques de disposer de suffisamment de liquidités pour augmenter leur capacité de prêt. Les organismes bancaires octroient donc des crédits plus importants aux particuliers souhaitant se constituer un patrimoine ou devenir propriétaires.

Cela a pour résultat d’exacerber la concurrence entre les banques, qui baissent de plus en plus leurs taux et, par conséquent, réduisent aussi leur marge. À cause de cette situation, uniquement les bons et très bons profils disposant d’un apport personnel conséquent, peuvent profiter des taux bas puisque les établissements financiers refusent de prêter aux profils présentant des risques.

             Des taux qui ne cessent de baisser

Les professionnels affirment que cette tendance à la baisse devrait se poursuivre du moins jusqu’à la fin de l’année. Actuellement, il est possible d’emprunter à 0,85% sur 10 ans, 1,32% sur 20 ans et 1,54% sur 25 ans, tous emprunteurs confondus. Les profils excellents, quant à eux, peuvent emprunter à 0,52% sur 10 ans, 1,09% sur 20 ans et 1,29% sur 25 ans.