Particuliers | Professionnels

Crédit immobilier : les taux bas sont-ils néfastes ?

Mise en ligne le 10/07/2019 à 09:55
Crédit immobilier : les taux bas sont-ils néfastes ?

Comme vous le savez, ces derniers mois sont le théâtre de condition d’emprunts plus que favorables pour un crédit immobilier. Entre les taux crédit immobiliers bas, et le changement d’assurance facilité, tout est réuni pour obtenir son emprunt aux meilleures conditions. Et pourtant ! Les banques refusent de plus en plus de dossiers de prêt.

En effet, certains profils ne parviennent pas à obtenir leur prêt immobilier puisque leur dossier est parfois supérieur au taux d’usure. Concrètement, ce taux correspond à une un montant limite au-delà duquel les banques ne peuvent pas prêter. Ce taux d’usure n’est pas fixé au hasard puisque c’est la BCE qui l’établit. Son calcul est bien précis et tient compte des taux d’intérêts appliqués par les banques prêteuses sur les trois derniers mois, multiplié par 1/3.

Logiquement, plus les taux d’intérêts sont bas, plus le plafond diminue et le nombre de dossier de refuser augmente. Ainsi, depuis le 1er juillet 2019, les banques ne peuvent valider un prêt immobilier dont le TAEG est supérieur à :

  • 2.72% sur un crédit inférieur à 10 ans
  • 2.79% sur un crédit compris entre 10 et 20 ans 
  • 2.97% sur un crédit de 20 ans ou plus

Pour témoigner de la hausse des refus de prêts, lors du second trimestre de l’année, le taux atteignait 2.83% sur une durée entre 10 et 20 ans et 3.01% sur plus de 20 ans.

Ainsi, pour les profils dont les ressources ne permettent pas d’obtenir des taux inférieurs à ces plafonds, leur demande de prêt est automatiquement refusée.

Alors bien évidemment, l’accès au prêt immobilier est grandement facilité mais les profils les plus risqués éprouvent toujours des difficultés à obtenir leur crédit et devenir propriétaire de leur logement.