Rechercher un bien immobilier

Investissement immobilier : quelles différences entre la SCPI et l’investissement locatif ?

Mise en ligne le 21/02/2020 à 09:00

Investissement immobilier : quelles différences entre la SCPI et l’investissement locatif ?

L’immobilier est depuis longtemps l’investissement préféré des Français. C’est encore plus vrai aujourd’hui puisque les placements financiers sont bien moins rentables qu’il y a quelques années.

Avant de se lancer dans un tel projet, il convient d’identifier toutes les options. Actuellement, ce sont deux types d’investissement immobilier qui sont plébiscités par les particuliers : l’investissement locatif en direct et l’investissement par SCPI. Quelles sont les différences entre ces deux solutions ? Eléments de réponses.

L’investissement locatif

Débutons par la forme la plus répandue d’investissement immobilier. Il s’agit pour un particulier, d’acquérir un bien immobilier qu’il va placer en location. Il va donc louer son bien immobilier à un locataire en l’échange d’un revenu locatif grâce aux loyers versés.  
Le propriétaire jouit du bien comme il le souhaite. Il est donc tout à fait possible de louer le bien pendant une période donnée puis de le récupérer pour la retraite par exemple. L’investisseur est libre.

Toutefois, cette liberté signifie également un investissement en temps de la part du propriétaire. C’est à lui d’effectuer les démarches pour trouver les locataires, analyser les dossiers…

Réaliser un investissement locatif demande un effort financier conséquent pour lequel un prêt immobilier est souvent nécessaire. La perception des loyers est donc indispensable.

Le risque principal d’un investissement locatif est donc de voir son logement vacant, c’est-à-dire sans locataire. Dans ce cas, pas de revenus pour le propriétaire et une rentabilité moindre.

L’investissement via SCPI

A l’investissement locatif, s’oppose l’investissement via SCPI. La principale différence entre les deux concerne la gestion de l’investissement. Si elle est entièrement à la charge du propriétaire pour un investissement locatif, elle est en revanche totalement confiée à la SCPI dans le second cas.

Autre différence majeure : la mutualisation de l’investissement. Si dans un investissement locatif en direct, le propriétaire est seul à financer le projet ce n’est pas le cas d’une SCPI. En effet de nombreux autres particuliers peuvent investir dans un projet commun.
Concrètement, la SCPI permet d’investir dans des biens immobiliers de plus grande taille comme des immeubles ou des bureaux plutôt qu’un simple logement grâce à la participation d’un grand nombre d’investisseurs. Cette solution est difficilement envisageable pour un particulier qui souhaite investir en direct.

Dans le cadre d’une SCPI, l’investisseur n’est donc pas propriétaire d’un bien immobilier mais de parts sociales d’un parc immobilier. Il n’a pas la jouissance du bien comme peut l’avoir un propriétaire.

Il existe également une différence d’ordre financier. Pour un investissement via SCPI, le ticket d’entrée n’est pas nécessairement élevé puisque le montant total est divisé entre de nombreux investisseurs.

Enfin, les risques locatifs dans une SCPI sont également limités par la nature de l’investissement. En effet si un locataire d’un immeuble ne verse pas son loyer, les conséquences seront réduites si l’ensemble des autres locataires versent le leur. La rentabilité est donc plus sûre grâce à la mutualisation.