Rechercher un bien immobilier

Investissement locatif : comment le réaliser ?

Mise en ligne le 15/07/2019 à 10:02

Investissement locatif : comment le réaliser ?

Vous souhaitez vous lancer dans un investissement locatif ? Les taux crédits immobiliers ayant atteint leur niveau le plus bas, c’est le bon moment pour vous constituer un patrimoine en acquérant un bien en vue de le louer.

            Pour quelles raisons investir dans l’immobilier ?

Réaliser un investissement locatif permet de se constituer un apport personnel via les loyers touchés ou encore la plus-value perçue lors de la revente du bien.

Or, avant d’investir dans la pierre, plusieurs facteurs doivent être pris en compte : évolution des prix immobiliers, taux de crédit, conditions d’accès à la propriété, dispositifs fiscaux… Il vous faut également évaluer votre situation, c’est-à-dire veiller à ne pas vous endetter davantage en risquant un cas de surendettement.

Ainsi, si vous voulez acquérir votre future résidence principale, vous pourrez la financer grâce aux revenus complémentaires que vous aurez dégagés suite à l’investissement. En effet, l’immobilier reste l’un des placements les plus sûrs et rentables sur le marché, contrairement à la Bourse.

            Avoir recours au crédit immobilier pour financer son investissement

L’avantage principal de l’investissement locatif est la possibilité de le financer en ayant recours au prêt immobilier. Si en plus les taux sont bas, comme c’est le cas actuellement, les loyers permettent de rembourser les mensualités et donc l’intégralité du crédit puisque la rentabilité nette est souvent supérieure au coût total de ce dernier.

De plus, les propriétaires-bailleurs peuvent déduire les intérêts du prêt dès le moment où ils déclarent les loyers perçus aux impôts. Le montant de la déduction varie alors en fonction de s’il s’agit d’un logement meublé ou non.

            Tirer profit des avantages fiscaux

Enfin, il existe plusieurs dispositifs de défiscalisation permettant d’obtenir des réductions d’impôts. Cependant, ils impliquent le respect de certaines contraintes.

Ainsi, dans le cadre d’un investissement dans le neuf, la loi Pinel impose de louer le bien pendant une période de 6, 9 ou 12 ans qui donnera lieu à une réduction de 12%, 18% ou 21% respectivement. Il en va de même dans l’ancien avec la loi Denormandie.
Pour être éligible à ces dispositifs, le logement doit être situé dans une zone tendue et les loyers sont plafonnées tout comme les ressources des locataires.