Les frais bancaires augmentent plus vite que l'inflation

Mise en ligne le 12/01/2018 à 15:03
Les frais bancaires augmentent plus vite que l'inflation

Selon la dernière étude UFC-QueChoisir, les frais bancaires progressent trois fois plus vite que l'inflation, ils atteignent en moyenne 211 euros par compte par an. En clair, le coût moyen d’un compte bancaire a progressé de 9% depuis 2013.

On constate depuis la loi Macron sur la mobilité bancaire entrée en vigueur en février 2017 et l'arrivée d'une multitude de néobanques (Carrefour banque, Orange Bank...), les tarifs ont à nouveau évolué à la hausse. 

UFC-QueChoisir a étudié les brochures de 22 établissements représentatifs, et donc la hausse des prix concerne aussi bien les packs et forfaits qui ont augmenté de 2,5%, que les prestations facturées au détail comme les services en agence : +17% pour l'initialisation d'un virement, +11% pour la remise d'un chéquier.

L'association UFC-QueChoisir a constaté que les écarts de tarifs entre les banques sont considérables mais aussi entre les profils, allant de 1 à 6 pour un profil senior, de 1 à 17 pour un actif à l'utilisation standard, et de 1 à 10 pour un coutumier du dépassement de découvert.

La solution pour les clients est de faire jouer la concurrence mais aussi de renégocier le taux de son prêt immobilier, le cout de son assurance emprunteur et le tarif de son assurance habitation.

Il faut absolument que les Français prennent conscience que la mobilité permet des économies mais aussi d'obtenir plus de garanties.