Particuliers | Professionnels

Les typologies d’investissements locatifs selon vos objectifs

Mise en ligne le 08/11/2019 à 15:51
Les typologies d’investissements locatifs selon vos objectifs

L’immobilier continue d’être toujours aussi attractif pour les investisseurs qui souhaitent constituer leur patrimoine et préparer leur retraite en percevant des revenus complémentaires.  Se lancer dans ce type d’opération est toujours un beau projet mais cela nécessite une réflexion en amont afin de choisir le type d’investissement à réaliser. La solution idéale n’existe pas, chaque investissement est judicieux mais dépend avant tout de vos ressources et de vos objectifs. Comparaison.

Rénover un bien ancien 

Les biens anciens dans un état moyen voire mauvais sont bien évidemment moins chers à l’achat qu’un bien neuf, jusqu’à 50% dans certains cas ! Il va sans dire que pour louer ce logement, des travaux devront être réalisés. Il s’agira alors de travaux de rénovation mais aussi de décoration pour rendre le logement chaleureux et attractif. Alors oui faire réaliser des travaux demande du temps et comporte des risques, notamment sur leur qualité. Néanmoins les montants des travaux pourront être déduits fiscalement ce qui limite leur coût. De plus, avec une décoration personnalisée, vous pourrez cibler des locataires plus facilement qu’avec des logements neutres et sans charme. Généralement, on estime la rentabilité de ce type d’investissement locatif entre 2 et 6%. Elle dépend bien évidemment de nombreux critères dont la ville et le quartier sont les plus déterminants.

Acheter un bien neuf 

Si la réalisation de travaux vous effraie, l’investissement locatif dans le neuf est fait pour vous. Avec ce type d’opération vous achetez un bien immobilier prêt à être loué. Pas de tracas pour les travaux, leur délai ou qualité.

Le principal avantage d’un investissement locatif dans le neuf réside dans les dispositifs fiscaux créés par l’Etat. Le Pinel est dédié à un investissement dans un bien neuf et permet une réduction d’impôt entre 12 et 21% selon la durée de mise en location. Toutefois, certaines conditions doivent être respectées pour réaliser un Pinel. Ainsi, les ressources des locataires ne peuvent excéder un plafond, tout comme le montant du loyer. De plus, il n’existe que certaines zones géographiques éligibles pour un Pinel. Attention toutefois, malgré l’avantage fiscal que procure un Pinel, le coût d’acquisition est plus important qu’un bien ancien. Il faut donc veiller à ce que l’opération soit rentable, et pour cela, il faudra que le bien soit loué le plus souvent possible. On estime la rentabilité d’un Pinel entre 2 et 4%.

Investir dans les résidences de services

Si vous ne souhaitez pas gérer votre investissement au quotidien, investir dans les résidences de services est la solution. En réalisant ce type d’investissement, vous confiez la gestion à un professionnel. Pour cela, vous devez signer avec de dernier un bail commercial d’une durée d’au moins neuf ans. Vous recevez ensuite votre quote-part de loyer, répartie entre tous les propriétaires de la résidence. Il peut s’agir d’une résidence senior, de type EPHAD, résidence de tourisme ou encore étudiante.

L’avantage de cet investissement réside dans l’imposition des loyers. En effet, ils font partie des Bénéfices Industriels et Commerciaux (BIC) et profitent alors d’une imposition assouplie. Ainsi, si la somme de vos loyers est inférieure à 70 000 euros par an, un abattement de 50% s’applique.