Particuliers | Professionnels

Prêt étudiant : l’État vous aide à financer vos futures études supérieures

Mise en ligne le 13/08/2019 à 14:49
Prêt étudiant : l’État vous aide à financer vos futures études supérieures

Faire des études universitaires peut coûter très cher. Pour de nombreux étudiants, le passage par la case crédit est obligatoire. Or, obtenir un prêt peut s’avérer plus compliqué que prévu si le futur étudiant n’a pas un bon dossier. Afin de remédier à ce genre de situations, il est possible de souscrire un prêt étudiant garanti par l’État.

            Comment fonctionne le prêt étudiant accordé par l’État ?

Ce crédit consommation présente la particularité de permettre aux étudiants d’emprunter une somme d’argent sans avoir à fournir de caution ou de preuve de revenus. Il est accessible à tout individu inscrit dans un établissement d’enseignement supérieur, de nationalité française ou européenne et de moins de 28 ans.

Plus spécifiquement, un fonds de garantie géré par la Banque publique d’investissement se charge de couvrir 70% du montant total du prêt alors que le banque partenaire ne s’occupe que des 30% restants. Ainsi, en cas de défaillance de l’emprunteur, le fonds remboursera le montant restant dû.

            Quels sont les avantages de ce crédit étudiant ?

Actuellement, ce prêt est proposé par cinq établissements : Banque populaire, Société générale, Crédit Mutuel, CIC et certaines Caisses d’épargne. Il est possible d’emprunter une somme allant jusqu’à 15 000 sur une période de deux ans minimum. Cependant, l’étudiant peut attendre de rentrer dans la vie active pour le rembourser moyennant un paiement différé total ou partiel.

            Quels en sont les inconvénients ?

Les banques pouvant fixer librement le taux d’intérêt, elles n’hésitent pas à le gonfler. Il est alors essentiel de comparer les offres pour trouver le crédit le plus intéressant sur le marché. De plus, rien ne vous assure que votre dossier soit accepté puisqu’une analyse de risques est effectuée. Faute de ressources de la part de l’étudiant, ce seront son projet professionnel ainsi que la notoriété de l’établissement choisi qui seront étudiés. Il convient alors d’avoir une idée précise de son futur métier puisque l’octroi de ces prêts est limité et les fonds s’écoulent très rapidement.