Particuliers | Professionnels

Quelques conseils pour réduire le coût total de son prêt immobilier

Mise en ligne le 12/06/2019 à 10:00
Quelques conseils pour réduire le coût total de son prêt immobilier

Depuis quelques mois, les taux crédits immobiliers sont en baisse, c’est donc le bon moment pour investir dans un logement en contractant un crédit immobilier. Cependant, le taux n’est pas le seul facteur qui augmente ou baisse le coût total du crédit, d’autres éléments dont il faut bien tenir compte entrent en jeu.

C’est le cas du remboursement anticipé par exemple. Si vous souhaitez vendre votre logement pour en acheter un autre, des pénalités de remboursement anticipé peuvent être appliquées atteignant un taux de 3% du restant du capital à rembourser sur une durée qui peut atteindre jusqu’à 6 mois. Cependant, l’emprunteur a le droit d’annuler cette pénalité ou au moins la négocier avec son banquier. Il est donc essentiel de négocier en amont ce détail avant la conclusion du contrat de crédit immobilier avec son établissement prêteur.

L’assurance emprunteur, a également de son côté un impact significatif sur le coût total du prêt immobilier. L’emprunteur doit savoir qu’il n’est pas obligé de souscrire son assurance de prêt chez son établissement prêteur, et qu’il a le droit de la souscrire auprès de l’établissement d’assurance qu’il souhaite. Il peut donc faire jouer la concurrence pour bénéficier des taux assurance emprunteur les plus intéressants (Loi Lagarde). Ainsi, l’emprunteur a également le droit de résilier son contrat durant la première année de sa souscription et la remplacer par un autre à condition que celui-ci couvre au moins les mêmes garanties précédemment inscrites dans l’ancien (Loi Hamon). Enfin, la loi Bourquin prévoit quant à elle de permettre à l’emprunteur de changer son assureur en chaque date d’anniversaire de la souscription de l’ancien contrat.

De plus, l’emprunteur peut négocier ses frais de dossier puisque ceux-ci pèsent également sur le coût total du crédit. En effet, plus le dossier est bien constitué, moins de rendez-vous seront fixés avec le banquier ou l’assureur, plus l’emprunteur aura la possibilité de demander une ristourne.