Rechercher un bien immobilier

Immobilier : les Britanniques investissent de nouveau en France depuis l’officialisation du Brexit

Mise en ligne le 10/02/2020 à 14:00

Immobilier : les Britanniques investissent de nouveau en France depuis l’officialisation du Brexit

C’est officiel depuis le 31 janvier, le Brexit est définitivement validé après de nombreux mois indécis qui ont été le théâtre de négociations très intenses.

Depuis le mois d’octobre et l’accord trouvé par Boris Johnson, on remarque une tendance très nette : de nombreux Britanniques souhaitent s’installer sur notre territoire. Ces derniers étaient déjà très nombreux à avoir investi dans l’immobilier français et ce depuis de nombreuses années. Les Britanniques représentent la part la plus importante des investisseurs non-résidents étrangers. C’est donc une forme de tradition qui vient s’accentuer avec le Brexit.

A l’annonce du référendum il y a maintenant 3 ans et demi, l’investissement des Britanniques en France avait considérablement chuté. En effet le manque de clarté de la situation n’était pas favorable à un achat immobilier à l’étranger.

Mais maintenant que la situation est clairement définie, le retour des Britanniques en France se fait déjà sentir.

Quelles sont les motivations des britanniques pour investir en France ?

Comme nous vous l’avons dit, les Britanniques n’ont pas attendu le Brexit pour venir s’installer en France. La majorité d’entre eux achète dans l’hexagone pour deux raisons principales.

Tout d’abord, ils souhaitent passer leur retraite en France pour profiter d’un cadre de vie agréable. La Bretagne, la Dordogne ou encore le Limousin sont ainsi les destinations privilégiées des Britanniques. Leur volonté est le plus souvent de s’installer à la campagne dans des petits villages et dans des maisons avec un certain charme.

La seconde raison est fiscale. L’imposition des retraités en France est moins stricte qu’au Royaume-Unis. Il est donc préférable pour eux de venir profiter de leur retraite chez nous tout en payant moins d’impôts.

Pour la France, ce retour en force des Britanniques dans nos campagnes est une réelle bonne nouvelle. L’immobilier dans ces régions est redynamisé tout comme les villages qui sont souvent délaissés au profit des grandes villes.