Particuliers | Professionnels

Réaliser un bon achat dans l'immobilier neuf

Mise en ligne le 11/07/2018 à 06:22
Réaliser un bon achat dans l'immobilier neuf

Réaliser un achat immobilier neuf représente de nombreux avantages, notamment en ce qui concerne son prix, qui peut afficher parfois un écart de 15 à 20 % par rapport à un achat dans l’ancien. Outre son prix attirant, l’achat dans le neuf se démarque également par ses qualités en ce qui concerne le respect des nouvelles normes d’isolation. Toutefois, avant de se lancer dans une telle acquisition, il est nécessaire de respecter quelques étapes.

Avant de signer la réservation de votre futur bien, il est nécessaire de se renseigner sur l’emplacement de ce dernier. Vous allez vivre pendant plusieurs années dans ce quartier, il vous faudra donc vous assurer qu’il vous convient, afin d’éviter les mauvaises surprises, comme un chemin de fer à proximité ou encore une discothèque dans la rue.

Il convient ensuite de vous assurer de la fiabilité du promoteur que vous aurez choisi. L’immobilier neuf a connu les années précédentes un nombre important de malfaçons, et de retards de construction. Mais n’ayez pas d’inquiétude, il existe un grand nombre de promoteurs et de constructeurs sérieux et efficaces. En général, pour prouver leur fiabilité, ces derniers ont pour habitude de proposer la visite d’un logement-témoin, mais il peut être intéressant de voir d’autres de leurs réalisations, et de rencontrer d’autres acquéreurs afin d’avoir leurs avis.

Vient ensuite l’obtention de votre prêt immobilier, le plus avantageux possible, et surtout le plus en adéquation avec votre budget et vos besoins. Pour cela, le mieux reste de faire jouer la concurrence, en vous rapprochant de différents établissement bancaires, ou encore de faire appel à un courtier qui se chargera de toutes les démarches et surtout de l’obtention d’un taux de crédit immobilier le plus bas possible. 

Une fois votre financement obtenu, il faudra vous pencher sur le contrat de réservation du bien. Il est composé notamment de la notice technique qui décrit l’ensemble des matériaux utilisés, et les équipements spéciaux demandés par l’acheteur, ainsi que l’échéancier de financement du logement. Pour cet échéancier, il est fréquemment demandé : un dépôt de garantie de 5 % du prix de vente, 35 % du prix une fois les fondations du bien achevées, 70 % lors de la mise hors d’eau, 95 % à la fin des travaux et les 5 % restant à la livraison du bien.

Enfin, lors de cette livraison du bien, vous disposez de 30 jours pour signaler tous problèmes liés à la construction. Il vous faudra donc être minutieux, et faire le tour du logement entier afin de vous assurer de son bon achèvement. Si toutefois vous repérez un ou plusieurs problèmes minimes, vous pourrez obtenir une compensation financière. En revanche, s’il s’agit d’une malfaçon importante, vous pourrez faire consigner chez un huissier les 5 % restants du plan de financement jusqu’à ce que tout soit réglé.

Une fois toutes ces étapes passées, vous pourrez profiter de votre logement neuf, comme vous le souhaitez !