Particuliers | Professionnels

Investissement Pinel : construire son patrimoine en achetant du neuf

Mise en ligne le 05/12/2016 à 16:41
Investissement Pinel : construire son patrimoine en achetant du neuf

Pour réaliser un bon investissement Pinel, il faut aussi respecter cette règle d'or pour le choix du bien immobilier neuf qui est l’emplacement. Car le dispositif Pinel peut donner lieu à de véritables déconvenues.

L'immobilier neuf coute régulièrement 20 % plus cher que l’immobilier ancien, et que la revente, dix ou quinze ans plus tard, se fait aux prix de l’ancien. On n’est donc pas toujours certain de récupérer sa mise à la sortie. Ensuite parce que les investisseurs Pinel sont souvent jeunes, et que l’horizon de leur investissement est à moyen terme. Car l’investissement Pinel les force à épargner et à se constituer un capital, financé essentiellement par les loyers et la réduction fiscale.

Pour l'Ile-de-France, il faut mieux privilégier les zones tendues, avec un petit budget inférieur à 200 000 euros, afin d'avoir un bonne rentabilité.

Hors Ile-de-France, il est préférable de prospecter dans les grandes agglomérations très dynamiques et leur première couronne, comme Bordeaux, Nantes ou Lyon.

Une fois le bien immobilier choisi, il faut s’engager à le mettre en location pour une durée de 6 à 12 ans, auprès d’une personne ou d’un ménage à revenus plafonnés. En contrepartie, la réduction d’impôts est de 2 % par an du montant du bien pendant les six ou neuf premières années, puis 1 % de la dixième à la douzième année.

La défiscalisation Pinel ne s’applique que dans la limite de 300 000 euros d’achat et d’un prix au mètre carré de 5 500 euros au maximum. Attention, le dispositif Pinel entre dans le plafonnement des niches fiscales et donc la réduction d’impôts obtenue ne peut dépasser les 10 000 euros par an et par foyer.