Particuliers | Professionnels

Le marché du crédit immobilier sur 2019

Mise en ligne le 05/02/2019 à 08:03 par Frédéric Barclais - Agent Général Axa Banque

1) Une hausse des taux est-elle à prévoir pour 2019 ?

Je ne pense pas qu’il y ait une hausse significative des taux de crédit immobilier cette année.

En effet, beaucoup de personnes annoncent une augmentation des taux immobiliers à partir du 2ème semestre 2019 suites aux déclarations de la BCE qui envisage une possible hausse des taux directeurs pour cet été.

Cela ne signifie pas qu’il y aura une augmentation des taux de la BCE en juin ou à la rentrée de septembre.
Il peut se passer beaucoup de choses d’ici là. Depuis ces déclarations d’il y a plusieurs mois, le contexte a déjà commencé à changer : le contexte avec l’Italie, les signes de ralentissement de la croissance et les craintes d’une prochaine récession mondiale, etc.

Mis à part une éventuelle petite augmentation symbolique en toute fin d’année 2019 pour les taux de la BCE, il est peu probable d’avoir des changements importants en 2019.

La conséquence pour les taux de crédit immobilier sera simple : il ne devrait pas y avoir de gros changements par rapport aux taux d’intérêt moyens de 2018.

En outre, les établissements bancaires pourront éventuellement se montrer un peu plus restrictifs sur les dossiers trop risqués en demandant un peu plus de garanties (plus de surveillance de l’apport, plus de marges de reste à vivre, une bonne tenue de compte, etc.) et cela sans que les taux de prêt immobilier n’augmentent. 


2) Face à la situation du marché immobilier, quel est le profil qui possède le plus de chances d’obtenir son crédit immobilier ?

Par conséquent, même si les taux restaient globalement inchangés sur 2019 les profils qui possèderaient le plus de chances d’obtenir leur crédit immobilier seront d’abord les profils aux meilleurs critères (20% d’apport, endettement, reste à vivre, tenu de compte, jeune) pour aller ensuite vers les profils ne détenant pas l’ensemble des critères souhaités.

Les emprunteurs, souhaitant optimiser leur chance d’obtenir leur crédit, devront tester les différentes politiques « restrictives » des banques du marché. Certaines seront ainsi identifiées comme très captives et friandes de nouveaux clients, d’autres comme moins enclines.

Ainsi, le profil qui possèderait le plus de chances d’obtenir son crédit en 2019 serait le profil 25-35 ans avec apport.

Chez AXA Banque, notre cœur de cible est l’emprunteur 100% en ligne et 100% digital avec apport ou non. En effet, si notre emprunteur souhaite garder son épargne, nous le finançons quand même en résidence principale.

 

3) Sur 2019, comment voyez-vous votre collaboration avec les courtiers ?

Nous constatons une plus forte sollicitation sur ce début d’année, concernant des nouvelles demandes de mises en place de conventions bancaires. Le retrait du crédit foncier notamment avec son offre « profil investisseur » à 110% sur 25 ans sans domiciliation de revenus attire les courtiers vers AXA Banque car ils ont entendu parler de notre offre qui est en effet similaire au Crédit Foncier sur ce créneau (hors accession social).

En parallèle à cette nouvelle demande, et comme les autres acteurs du marché, nous avons renforcé nos critères qualitatifs et quantitatifs dans le choix de nos courtiers 

Conscient de notre positionnement hybride et unique sur le marché (seule banque en ligne à disposer d’un réseau physique d’agence de proximité), nous souhaitons monter en volume de production, tout en maintenant nos indicateurs qualitatifs, par un doublement de notre production de Crédits Immobiliers en 2019.

A cet effet, nous avons revu notre politique de taux. Depuis janvier nous adaptons plus fréquemment nos taux afin de toujours servir à nos clients une proposition dans le top trois du marché.