Rechercher un bien immobilier

Crédit immobilier construction

Après avoir consulté de nombreuses annonces immobilières, visité plusieurs biens, de nombreux acquéreurs ne trouvent pas le bien qui correspond parfaitement à leurs attentes et à leurs besoins. Pour remédier à cela, une solution s’offre à eux : la construction de leur maison ou appartement.

Les personnes décidant d’avoir recours à la construction peuvent soit être considérées comme des primo-accédants, c’est-à-dire qu’elles accèdent à la propriété pour la première fois, ou encore second-accédants, qui ont déjà eu recours à un crédit immobilier pour l’achat de leur premier logement.

La construction d’un appartement ou d’une maison est une opération complexe, il est donc nécessaire d’aborder cette étape de votre vie de manière réfléchie. Pour cela, Le-partenaire.fr met à votre disposition son guide « Crédit-immobilier construction », afin de vous permettre d’avoir toutes les informations nécessaires à la bonne tenue de votre projet.

Avant de se lancer, l’une des étapes principales de votre projet, après le choix du terrain, du constructeur etc., reste à trouver une solution de financement adaptée à votre projet et à votre situation.

1 Votre projet
2 Votre financement
3 Parlez-nous de vous
Type de bien





Nature du projet



Etat du bien




Votre situation




Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Quelles solutions de financement pour une construction ?

La solution la plus fréquente qui s’offre à vous pour la construction d’une maison ou d’un appartement neuf n’est autre que le crédit immobilier.

Pour cela, il vous faudra vous tourner vers les établissements bancaires, ou encore vers un courtier, qui saura trouver pour vous une solution de financement la plus adaptée à votre demande, et en général à un taux plus avantageux, puisqu’il sera en charge des négociations avec la banque.

Ainsi, en fonction du montant emprunté pour la construction, de votre apport personnel (généralement exigé par les banques), ainsi que de la durée de votre prêt immobilier, la banque vous attribuera un taux d’intérêt afin de fixer le montant des intérêts à rembourser.

Dans d’autres cas, il est possible de financer un projet de construction seulement grâce à un apport personnel. Il est peu courant de voir des investisseurs n’engager qu’un apport personnel pour la construction d’un logement neuf, pour autant cette solution reste possible si vous disposez des ressources nécessaires.

Assurance emprunteur pour une construction

De plus, les banques exigent systématiquement la souscription d’une assurance emprunteur, pourtant non obligatoire, afin de se prémunir contre les défauts de paiement de l’emprunteur en cas d’invalidité, d’incapacité ou encore de décès.

Pour cette dernière, vous avez le choix entre l’assurance de prêt groupe proposée par la banque prêteuse, ou le recours à la délégation d’assurance emprunteur, qui vous permettra, en général, de réaliser plusieurs milliers d’euros d’économies.

Les contrats d’assurance emprunteur prévoient pour la plupart les garanties suivantes :

  • Un Décès et une Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA)
    Il faut savoir que cette garantie est obligatoire, en cas de décès ou de perte totale et irréversible d’autonomie, la compagnie d’assurance prend à sa charge le capital restant dû de votre prêt immobilier (capital emprunté non remboursé à la date du décès) et le rembourse à votre organisme prêteur.
  • Une Incapacité Temporaire Totale de travail (ITT) et une Invalidité Permanente et Totale (IPT)
    Ces garanties sont indissociables et sont dans la plupart du temps exigées par votre organisme prêteur. Si vous êtes dans l’impossibilité totale et continue d’exercer votre activité professionnelle, la compagnie d’assurance prend en charge vos mensualités de prêt immobilier pendant la durée de l’arrêt de travail.
  • Une Invalidité Permanente Partielle (IPP)
    Vous êtes considéré en invalidité permanente partielle si vous présentez à la suite d’une maladie ou d’un accident, un taux d’invalidité supérieur à 33 % et inférieur à 66 % vous empêchant d’exercer votre activité professionnelle. Cette garantie est facultative et ne peut être souscrite que si les garanties ITT et IPT précédemment citées sont souscrites. La compagnie d’assurance prévoit la prise en charge partielle de vos mensualités.
  • Une perte d’emploi
    En cas de chômage, cette garantie prend en charge de façon totale ou partielle le remboursement de vos mensualités. Afin de souscrire à cette garantie, il est nécessaire d’être en CDI depuis un certain temps (environ 6 à 12 mois selon les contrats). Cette garantie est facultative et ne peut être souscrite que si les garanties Décès / PTIA, ITT et IPT sont souscrites.

Egalement, si vous souhaitez changer d’assurance emprunteur, sachez que depuis le 1er Janvier 2018 il vous est possible de résilier annuellement, à sa date de souscription, votre contrat d’assurance emprunteur pour un plus avantageux. Pour cela vous devrez présenter votre nouveau contrat garantissant au moins des garanties équivalentes à votre ancien assureur. Ce dernier ne sera donc pas en capacité de refuser le changement, sauf si les délais de recours sont dépassés.

Quelles aides pour la construction d’un logement neuf ?

Afin de permettre à la majorité d’accéder à la propriété, l’Etat et certains organismes ont mis en place des dispositifs d’aide aux emprunteurs immobiliers.

On retrouve notamment parmi ces aides le Prêt à taux zéro (PTZ), permettant aux acquéreurs primo-accédants d’obtenir jusqu’à 40% du montant de leur prêt immobilier sans avoir à payer d’intérêts pour l’acquisition d’un bien neuf ou ancien nécessitant des travaux de rénovation.

Le prêt 1% logement, accordé par certaines entreprises à leurs salariés, permet de financer plus de la moitié de la construction. Pour un taux pouvant atteindre 1,5%, une somme remboursable sur 5 à 20 ans leur est accordée.