Rechercher un bien immobilier

Crédit immobilier primo accédant

Vous envisagez de changer de propriété ? Vous souhaitez investir pour développer votre patrimoine ? ou acquérir une résidence principale pour la première fois ? En fonction de votre projet immobilier, les établissements bancaires vous attribueront un statut qu’il est nécessaire d’identifier, si vous souhaitez emprunter au meilleur taux de prêt immobilier. Dans le cas où vous souhaitez effectuer l’achat d’un logement pour la première fois, vous serez considéré comme primo accédant par les banques. Le-Partenaire.fr vous présente les avantages de la primo accession, les aides à disposition et comment bien préparer votre demande de crédit immobilier primo accédant.

Calcul mensualité crédit : déterminez en 1 minute vos échéances de prêt immobilier

Réalisez gratuitement et simplement une simulation de vos mensualités grâce à notre calculatrice mise à jour en temps réel avec les taux actuels de nos partenaires bancaires.

1 Votre projet
2 Parlez-nous de vous
3 Votre simulation
Type de bien



Etat de la recherche



Nature du projet



Etat du bien




Votre situation




Montant des mensualités :
Coût total :
Durée du crédit Mensualité Taux d'intérêt Coût total du crédit
10 ans 0,64 %
15 ans 0,77 %
20 ans 0,91 %
25 ans 1,06 %
30 ans 2,10 %

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Primo accédant, qu’est-ce que c’est ?

Le terme « Primo accédant » désigne un particulier qui réalise l'achat d'un logement pour la première fois, il devient donc propriétaire. Ce statut concerne principalement les jeunes acquéreurs puisque 47% des 25 et 34 ans sont en situation de primo accession. Toutefois, sont également désignés primo accédants, les personnes qui ont déjà été propriétaires de leur résidence principale mais qui ne le sont plus depuis plus de deux ans. Attention, pour un couple il est nécessaire que les deux conjoints respectent cette condition pour contracter un crédit immobilier primo accédant et ainsi obtenir une nouvelle fois une résidence principale.

Ce statut de primo accédant concerne uniquement l’achat d’un logement destiné à devenir la future résidence principale des acquéreurs. Par exemple, un couple qui a déjà réalisé un investissement locatif mais est locataire de son habitation est considéré comme primo accédant s’il réalise l’achat d’un logement pour y vivre.

Comment obtenir un crédit immobilier primo accédant ?

Sachez que les spécificités d’un crédit immobilier primo accédant ne diffèrent pas de celles accordées à d’autres profils. Toutefois, votre profil reste fragile, les établissements bancaires seront donc vigilants avant de vous accorder le prêt. Cependant, entreprendre un projet en primo accession peut être apprécié des banques. Cela s’explique notamment par le jeune âge des primo accédants.

Pour mettre toutes les chances de son côté et obtenir son crédit immobilier primo accédant, la préparation du dossier destiné à sa banque est évidemment essentielle. Vous êtes certainement encore inexpérimentés, alors prenez le temps de vous informer sur les justificatifs à transmettre afin de fournir un dossier de banque complet.

Voici les pièces justificatives demandées par votre banque :

  • Pièces d’identité
  • Contrat de travail
  • Bulletins de salaires
  • Avis d’impositions
  • Relevés de compte

Les autres pièces concernant votre projet (compromis de vente, contrat de construction…) doivent également être présentent dans le dossier de banque.

Avant de vous lancer dans une demande de crédit immobilier primo accédant, pensez à vérifier que votre taux d’endettement ne dépasse pas les 35% réglementaires. Il s’agit d’un motif de refus immédiat s’il n’est pas respecté.

Lors d’une primo accession, il peut être utile de contacter un professionnel tel qu’un courtier qui saura vous guider et vous rassurer dans ce projet de vie si important. Il négociera pour vous le taux de prêt le plus attractif afin de diminuer le coût de votre crédit.

Primo accédant : quels sont vos avantages ?

La jeunesse des primo accédants représente un atout de taille pour obtenir un prêt immobilier aux meilleures conditions. Les banques privilégient en effet ce profil car il constitue sur le long terme une opportunité commerciale importante. Le crédit immobilier primo accédant est considéré comme un produit d’appel pour les établissements bancaires. Pour vous, il est ainsi plus facile de négocier les frais de dossier de banque ou les frais de remboursement anticipé par exemple.

Second avantage des primo accédants, le faible taux de l’assurance emprunteur. Ce dernier est fixé notamment en fonction de l’âge et de l’état de santé de l’emprunteur. Or les primo accédants sont des profils jeunes et en bonne santé ce qui réduit considérablement l’addition et fait économiser des milliers d’euros sur la totalité du prêt.

Autre avantage, le statut de primo accédant permet d’alléger votre fiscalité. En effet, pour inciter à l’accès à la propriété dans certains quartiers, la TVA d’un bien neuf est ramenée à 5,5% contre 20% habituellement, ce sont là aussi de très belles économies réalisées.

Enfin, être primo accédant c’est avoir accès à des aides de l’Etat qui permettent de simplifier l’achat d’un logement. Tour d’horizon de ces aides primo accédant.

Trouvez le meilleur taux d'intérêt simplement et gratuitement

Aides primo accédant : quelles sont-elles ?

Dans le cas d’un achat en primo accession, il existe une multitude d’aides primo accédant pour faciliter l’accès à la propriété et inciter les ménages à investir dans l’immobilier.

Parmi ces aides complémentaires à un crédit immobilier primo accédant, la solution la plus démocratisée reste le Prêt à Taux Zéro (PTZ), qui vous est exclusivement destiné et soumis à des conditions de ressources. Ce prêt vous permet, comme son nom l’indique, d’emprunter une somme d’argent à un taux de prêt égal à zéro. Par conséquent, vous ne payerez donc pas d’intérêts sur le montant du PTZ.

Le Prêt à taux zéro est uniquement destiné aux achats de résidence principale dans des “zones PTZ” où l’offre excède la demande.

Autre critère d’éligibilité, un certain plafond de revenu fixé en fonction de la composition de la famille et du lieu de résidence ne doit pas être dépassé. Ce prêt complémentaire à un crédit immobilier classique, peut vous permettre de financer jusqu’à 40% du montant total de votre acquisition. Plusieurs critères influent sur le montant du PTZ accordé comme le nombre de personnes dans le foyer et la zone du PTZ. Le montant du PTZ maximal qu’il est possible d’obtenir, en fonction de ces critères atteint 138 000 euros.

D’autres aides primo accédant peuvent faciliter l’acquisition de votre logement pour une primo accession :

  • Le prêt conventionné, accordé par une banque ou un établissement financier ayant passé une convention avec l’Etat. Il vous permet de financer tout ou partie de la construction ou l’achat de votre logement, qu’il soit neuf ou ancien. Il permet également de financer une partie des travaux de rénovation de ce dernier. Le prêt conventionné peut se compléter au montant du PTZ.
  • Le prêt à l’accession sociale (PAS), il a surtout pour objectif de financer l’accession à la propriété des ménages ayant des revenus modestes. La totalité de votre bien, dans le neuf ou dans l’ancien, peut être financée par ce prêt. En revanche, il ne permet pas de financer les travaux de rénovation de ce dernier. Tout comme le prêt conventionné, il est possible de contracter un PTZ et un PAS.
  • Le prêt action logement, accordé par Action Logement, permet aux salariés du secteur privé de financer une partie de la construction ou de l’achat de leur résidence principale à un taux de prêt plus avantageux. En fonction de la zone géographique, le prêt d’une somme de 7 000 à 25 000 euros peut vous être accordé.

Primo accession, les bonnes questions à se poser

Parce qu’un achat immobilier est l’investissement financier le plus important d’une vie, il est évidemment essentiel de se poser les bonnes questions avant de se lancer dans l’aventure.

Disposez-vous des moyens pour devenir primo accédant ?

C’est logiquement la première question à vous poser. Il existe une multitude d’offres sur le marché immobilier, mais qui ne correspondent pas toujours à vos besoins ni à vos finances. Selon les villes, le prix des logements peut grimper très haut et acquérir votre logement demandera potentiellement de réduire la surface habitable. Dans ce cas, il peut être préférable de rester locataire pour avoir la capacité d’acheter un logement plus grand dans quelques années.

De plus, si l’achat d’un logement est l’objectif d’une vie pour beaucoup, il est important de veiller à ce qu’il ne vous prive d’autres projets, faute de reste à vivre suffisant.

Quels sont vos besoins ?

Cela peut paraître évident mais se poser cette question évite toute mauvaise surprise. Un achat immobilier est un engagement sur le long terme, vaut mieux donc prendre la bonne décision tout de suite. Ainsi, se demander quelle est la surface idéale, faut-il une chambre supplémentaire pour prévoir l’arrivée d’un enfant, acheter avec ou sans jardin sont autant d’interrogations auxquelles il faut apporter une réponse pour assurer la réussite de votre projet en primo accession. Il serait en effet dommage de déménager seulement quelques mois après votre achat car vous attendez un heureux évènement.

Primo accession : combien de temps souhaitez-vous rester dans le logement ?

Ensuite, vous devrez vous demander quel est votre horizon d’investissement, autrement dit combien de temps allez-vous occuper ce logement une fois acheté. Bien évidemment acheter un logement pour n’y vivre qu’une ou deux années n’est pas rentable, du fait du remboursement des intérêts en début de prêt. Il est donc en général, conseillé de privilégier l’achat à la location seulement si vous pouvez occuper votre nouvelle résidence principale pendant une durée d’au moins cinq ans.

Est-il possible de contracter un crédit immobilier primo accédant sans apport ?

Parce que les emprunteurs en primo accession sont souvent jeunes, il est difficile de constituer une épargne suffisante pour la fournir un apport personnel dans le crédit immobilier. Malgré tout, les apports figurant sur le dossier de banque sont plus qu’appréciés. C’est pourquoi seuls les meilleurs profils ont la possibilité d’acheter sans apport personnel. Il s’agit de ceux qui sont titulaires d’un CDI, dont les revenus sont suffisamment élevés pour limiter les risques de la banque et ceux dont le taux d’endettement est limité ce qui réduit le risque de défaut de paiement.

Lorsque l’on parle de crédit immobilier primo accédant sans apport, cela signifie contracter un emprunt à 110%, dans lequel les frais (notaire, dossier de banque, garantie) sont intégrés dans l’opération.