Rechercher un bien immobilier

Tout savoir sur le crédit immobilier secundo accédant

Lorsque vous achetez un logement pour la première ou la seconde fois, vous n’aurez pas le même statut aux yeux de la banque. Dans le premier cas vous serez considéré comme un primo accédant alors que dans le deuxième comme un secundo accédant. Il est impératif de connaître ces deux statuts en détail pour emprunter au meilleur taux. Voici quels sont les avantages dont vous pouvez bénéficier en tant que secundo-accédant, les modalités du crédit immobilier secundo-accédant, s’il faut vendre avant d’acheter ou acheter avant de vendre...

Calcul mensualité crédit : déterminez en 1 minute vos échéances de prêt immobilier

Réalisez gratuitement et simplement une simulation de vos mensualités grâce à notre calculatrice mise à jour en temps réel avec les taux actuels de nos partenaires bancaires.

1 Votre projet
2 Parlez-nous de vous
3 Votre simulation
Type de bien



Etat de la recherche



Nature du projet



Etat du bien




Votre situation




Montant des mensualités :
Coût total :
Durée du crédit Mensualité Taux d'intérêt Coût total du crédit
10 ans 0,64 %
15 ans 0,77 %
20 ans 0,91 %
25 ans 1,06 %
30 ans 2,10 %

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Être secundo-accédant, qu’est-ce que c’est ?

Le terme de « primo-accédant » désigne des personnes qui deviennent propriétaires de leur bien immobilier pour la première fois. Il existe également un terme afin de nommer les personnes qui achètent un logement pour la deuxième fois : « secundo-accédant ».

Une fois que vous vous lancez à la recherche d’une deuxième résidence, vous aurez le statut de « secundo-accédant». L’avantage de posséder une seconde résidence c’est qu’à tout moment vous pouvez louer votre premier logement. De plus, on constate que 75% des emprunteurs secundo-accédants souhaitent acheter une maison (13 % pour les maisons neuves et 87% pour les anciennes).

Acheter un nouveau logement après avoir déjà été propriétaire est une nouvelle étape de votre vie, il s’agit le plus souvent d’une acquisition pour un bien plus grand, notamment lorsque la famille s’agrandit. Sur le marché immobilier, les secundo-accédants sont souvent des profils très appréciés car ils disposent d’une situation financière plus stable.

Comment contracter un crédit immobilier secundo-accédant ?

Les démarches à mener afin d’obtenir votre second crédit immobilier sont sensiblement les mêmes que lors de votre première acquisition. Les pièces justificatives à fournir sont identiques. Néanmoins, si l’échéance du premier prêt n’est pas terminée, il est nécessaire que l’emprunteur dispose d’une situation financière stable afin de cumuler les deux échéances des crédits en cours.

Un projet de seconde acquisition représente un lourd investissement et nécessite de prendre son temps et de bien évaluer ses capacités financières.

Pour préparer au mieux vos rendez-vous avec la banque ou avec votre courtier, pensez à préparer votre dossier de prêt en amont.

Pour cela, il vous faudra vous munir de plusieurs pièces :

  • Vos 2 derniers avis d’imposition
  • Vos 3 derniers bulletins de salaire
  • Vos 3 derniers relevés de compte
  • Un justificatif d’identité
  • Un justificatif de domicile actuel
  • Votre compromis de vente, le contrat de réservation ou de construction, ou encore le permis de construire de votre bien

Ces différentes pièces permettent aux établissements financiers d’évaluer votre situation financière, le sérieux de la demande, et donc la possibilité à vous accorder ou non votre crédit immobilier secundo accédant. Le taux va également être impacté par votre profil d’emprunteur, vous avez donc tout intérêt à soigner votre dossier de prêt.

Faut-il obligatoirement un apport personnel ?

Lors d’un deuxième achat, il est assez fréquent pour un secundo-accédant de disposer d’un apport. Il est même fortement recommandé d’en avoir un. En toute logique, le montant total du crédit immobilier secundo accédant est à peu près égal ou inférieur à celui de votre premier bien immobilier. Un emprunteur secundo-accédant dispose en général d’un apport personnel plus conséquent. Par exemple, grâce à son ancienneté ou son niveau hiérarchique, l’emprunteur peut percevoir un salaire plus important. Cet apport personnel peut également provenir de la vente de son précédent logement.

Fournir un apport facilitera l’obtention de votre prêt et vous permettra d’envisager d’acheter un logement plus coûteux.

Cependant, il faut être attentif à la date de revente du logement et celle de la nouvelle acquisition. Si celles-ci sont proches, le secundo-accédant peut ne pas avoir réalisé un gain suffisamment important pour obtenir un crédit plus faible que celui de la première résidence.

Quels avantages à être secundo accédant ?

Si les primo-accédants sont des emprunteurs recherchés par les banques car leur jeunesse représente un atout financier sur le long terme, les secundo-accédants ne sont pas pour autant délaissés.

Le secundo-accédant présente un profil peu risqué pour plusieurs raisons.

Premièrement, il a déjà prouvé sa capacité à rembourser un crédit immobilier, les banques savent donc qu’il est fiable.

Seconde raison, le secundo-accédant est généralement plus âgé ce qui lui permet de percevoir des revenus plus conséquents. Le risque d’impayé avec des revenus élevés est lui aussi limité.

Enfin, il est fréquent qu’un secundo-accédant vende son premier bien immobilier afin de financer l’achat d’une maison ou d’un appartement, à la surface plus grande. La somme perçue grâce à la vente du premier bien vient gonfler son apport personnel, ce qui va limiter fortement le montant du crédit immobilier secundo accédant.

Pour toutes ces raisons le secundo-accédant possède de très fortes chances d’obtenir un taux immobilier bien plus attractif pour son nouveau prêt. De plus, grâce à sa capacité de remboursement et son apport plus conséquents, il peut contracter un crédit immobilier secundo accédant sur une durée bien plus courte. Il est ainsi fréquent de voir ce profil emprunter sur 10 ou 15 ans. Les taux immobiliers sur des durées courtes sont plus bas, le coût du crédit est donc réduit.

Vous l’aurez compris, en règle générale la négociation avec la banque pour obtenir un second prêt est facilitée par le statut de secundo-accédant. Toutefois, obtenir un taux attractif n’est pas systématique. Il est essentiel que votre projet soit en adéquation avec vos revenus et que votre dossier de prêt soit exemplaire (taux d’endettement limité, gestion de compte saine…) C’est seulement si ces conditions sont respectées que vous pourrez, en tant que secundo-accédant, obtenir un taux d’intérêt plus bas.

Trouvez le meilleur taux d'intérêt simplement et gratuitement

Faut-il acheter avant de vendre ou vendre avant d’acheter ?

Secundo-accédant : choisir le prêt relai pour acheter avant de vendre

L’achat d’une maison ou d’un appartement sans avoir vendu son ancien logement semble être impossible, mais cette solution existe bel et bien grâce au prêt relai. Cette option présente des avantages, mais aussi des inconvénients.

Vendre son bien immobilier avant d’en acheter un nouveau nécessite souvent de trouver un logement transitoire. Il est bien souvent difficile de gérer au mieux les délais de vente avec l’achat d’une maison. Par conséquent vous pourriez être contraint de louer un logement avant d’emménager dans le nouveau.

Le prêt relais vous permet d’éviter ces désagréments. Si vous avez besoin de réaliser des travaux dans votre futur logement, vous pourrez les organiser avant votre emménagement. Vous pourrez également économiser les frais supplémentaires causés par des déménagements répétés. Enfin, si vous avez le coup de cœur pour un logement, vous pourrez décider d’acheter avant d’avoir vendu et ainsi ne pas passer à côté d’une belle opportunité.

Dans ce cas, le prêt relais, un type de crédit immobilier secundo-accédant, va vous permettre d’utiliser la somme de la vente de votre bien actuel dont vous avez besoin pour financer l’achat d’une maison ou d’un appartement. Quelques modalités sont à prendre en compte. Tout d’abord, ce prêt est basé sur un pourcentage, compris entre 50 et 80%, de la valeur de votre bien actuel. Ainsi, c’est le prix de vente estimé de votre bien immobilier qui déterminera la somme disponible. Vous pouvez également avoir recours à un prêt relais adossé dans le cas où le prix de votre nouvelle acquisition est supérieur à celui de votre logement actuel, ce qui vous permettra d’apporter des fonds supplémentaires à la somme disponible.

Enfin, grâce à ce type de crédit vous éviterez certains coûts liés à la propriété d’un bien en double tels que les frais d’entretien ou les taxes foncières. Vous pourrez ensuite rembourser votre prêt intégralement une fois que votre logement actuel sera vendu et ce sans aucune pénalité de remboursement anticipé.

Le prêt relais est donc une bonne alternative pour un secundo-accédant. Toutefois, il est conseillé de vendre son bien rapidement pour ne plus avoir à en supporter son coût.

Vendre son bien avant d’acheter une maison ou un appartement

Remettre votre bien actuel sur le marché de l’immobilier avant d’acheter le suivant est une option envisageable et avantageuse. Lorsque vous aurez vendu votre bien immobilier, vous disposerez d’un apport personnel conséquent de quoi rassurer les établissements bancaires concernant votre capacité de financement. Vous connaîtrez également avec plus de précision le montant alloué à votre nouvel achat immobilier.

Toutefois, même si vendre son logement avant l’achat d’une maison peut être une bonne solution, il ne faut pas perdre de temps pour chercher et acheter votre prochain bien puisqu’un délai de 3 mois est généralement nécessaire. Par ailleurs, cette solution engendre des frais incompressibles (déménagement, loyer…) liés à la location entre la vente et l’achat qu’il ne faut pas négliger.