Rechercher un bien immobilier

Prêt immobilier avec travaux

Lorsque vous souhaitez acquérir un bien ancien, il est généralement nécessaire de réaliser des travaux pour le remettre au goût de jour et à votre convenance. En fonction de l’ampleur des modifications à effectuer, la rénovation de maison ou d’appartement nécessite généralement un investissement très conséquent. Nombreux sont les acquéreurs à se demander comment financer ce besoin lorsque l’apport personnel est limité aux frais de crédit immobilier ? Est-il possible d’intégrer le coût des travaux au sein de son emprunt immobilier ? Si oui, vers quels types de prêts bancaires immobiliers s’orienter ? Le-Partenaire.fr vous donne ici toutes les clés nécessaires à l’aboutissement de votre projet travaux.

Calculez les mensualités de votre prêt immobilier avec travaux en 1 minute !

Pour bien anticiper le remboursement d’un prêt immobilier avec travaux et s’assurer de pouvoir payer vos échéances, il est opportun de connaître le montant des mensualités de crédit. Grâce à notre calculatrice, mise à jour en temps réel avec les taux de nos partenaires bancaires, réalisez gratuitement et simplement une simulation de vos mensualités de crédit.

1 Votre projet
2 Parlez-nous de vous
3 Votre simulation
Type de bien



Etat de la recherche



Nature du projet



Etat du bien




Votre situation




Montant des mensualités :
Coût total :
Durée du crédit Mensualité Taux d'intérêt Coût total du crédit
10 ans 0,64 %
15 ans 0,77 %
20 ans 0,91 %
25 ans 1,06 %
30 ans 2,10 %

Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Pourquoi faut-il anticiper son projet travaux ?

Contracter un prêt immobilier avec travaux est une solution couramment utilisée par les acquéreurs, pour une rénovation de maison ou d’appartement. Pour choisir cette option, il sera nécessaire de connaître leur coût puisque vous pourrez financer votre projet travaux avec un crédit immobilier uniquement s’il ne dépasse pas 10% du prix de l’acquisition.

Dès que vous allez entreprendre vos visites immobilières et rechercher le bien de vos rêves, il conviendra de se renseigner du prix de vos éventuels projets travaux (extension, construction d’une piscine, isolation de comble…) auprès de votre entourage ou de professionnels. En effet, pour financer ce type de projet en l’intégrant à votre crédit immobilier, votre conseiller bancaire attendra un chiffrage précis des travaux envisagés, car celui-ci modifiera votre montant de crédit. Opter pour cette solution dépendra notamment de votre capacité d’emprunt qui devra être suffisamment élevée pour financer votre bien immobilier ainsi que les rénovations, sans dépasser un taux d’endettement fixé à 35%. Il est donc important de prendre le temps de se renseigner afin de souscrire, auprès de votre banque, le prêt immobilier qui vous convient le mieux.

Prêt immobilier avec travaux : engager des professionnels pour les rénovations

Lorsque vous souhaitez réaliser un prêt immobilier avec travaux, l’établissement bancaire va non seulement financer votre bien immobilier mais aussi la rénovation de maison. Cependant, pour réaliser son projet travaux à l’aide d’un prêt immobilier il faudra se plier à des conditions plus strictes qu’un prêt travaux classique, correspondant à un crédit consommation.

Les travaux devront être réalisés par des professionnels du bâtiment ou des artisans, vous ne pourrez donc pas réaliser les travaux vous-même. En amont de leur réalisation, vous devrez fournir des pièces justificatives, notamment des devis ou bons de commande auquel cas le prêt immobilier avec travaux ne pourra être accordé. Malgré cela, la banque vous accordera une certaine flexibilité. Il ne sera pas impératif de réaliser les travaux avec le prestataire qui vous a fourni les devis au moment de la construction de votre dossier de crédit immobilier, à condition que leurs coûts n'excèdent pas ceux prévus avec votre conseiller bancaire.

Rénovation de maison : qui paye la facture ?

Communément, c’est à la banque que revient le paiement des professionnels. Les artisans que vous allez engager pour réaliser vos travaux présenteront directement la facture à votre établissement bancaire.

Le budget destiné aux travaux peut être versé de différentes manières à l’emprunteur. Cela dépendra principalement des conditions sélectionnées lors de la signature du contrat de prêt immobilier auprès de votre banque.

Le prêt immobilier et la somme dédiée aux travaux peuvent être intégrés avec deux lignes de crédit. Lors de votre emprunt immobilier, l’établissement bancaire fera une différence entre le capital accordé pour l’acquisition de votre bien immobilier et celui pour financer vos travaux. Dans cette situation, la banque débloquera les fonds nécessaires aux paiements des artisans au fur et à mesure de l’avancée des travaux. A chaque versement, des intérêts intercalaires viendront s’ajouter au paiement des mensualités de crédit.

Par ailleurs, si vous disposez d’une seule ligne de crédit, l’intégralité de l’emprunt immobilier permettant de financer votre bien immobilier et vos travaux peut vous être versée en une seule fois. Il faudra cependant veiller à ne pas dépasser un taux d’endettement supérieur à 35%.

Comme dans la situation précédente, en disposant d’une seule ligne de crédit vous pouvez aussi choisir un remboursement différé total. Ici, vous commencerez à rembourser votre emprunt uniquement lorsque l’ensemble des travaux seront achevés. Ce fonctionnement permet aux emprunteurs de disposer davantage de temps pour se construire une épargne suffisamment conséquente, lorsqu’ils devront payer leurs futures mensualités de crédit. Bien qu’avantageux, ce mode de remboursement coûte plus cher. En effet, des intérêts intercalaires viendront s’ajouter au coût total de votre prêt immobilier. Leurs taux seront particulièrement élevés, puisque la banque compensera la période de non-remboursement.

En plus du montant des travaux et des intérêts, vient également s’ajouter le coût de l’assurance ce qui vient alourdir le montant de l’emprunt immobilier. Il s’agit en effet des cotisations de l’assurance emprunteur souscrite en même temps que votre emprunt immobilier. Le coût de l’assurance est à prendre en compte avant de signer votre offre de prêt car elle peut représenter jusqu’à 20% ou 30% du coût total de votre prêt immobilier travaux.

Quels sont les avantages lorsque l’on souscrit un prêt immobilier avec travaux ?

Pour un projet de rénovation de maison ou d’appartement, l’intégration du coût des travaux dans votre crédit immobilier peut être très avantageuse, vous pourrez profiter :

  • Des taux réduits : Le prêt travaux ou plus communément le prêt consommation est une alternative au financement des travaux via l’emprunt immobilier. Cependant, les taux du prêt immobilier étant plus bas que ceux du crédit consommation, il est préférable de s’orienter vers la première option.
  • D’une gestion bancaire simplifiée : Entreprendre une rénovation de maison à l’aide d’un crédit immobilier permet d’éviter la souscription d’un nouveau crédit et donc d’une nouvelle mensualité.
  • D’un financement à long terme : Le remboursement des travaux peut se faire sur une durée plus longue qu’avec un prêt personnel.
  • D’une baisse des intérêts lors d’un remboursement différé partiel : Les fonds attribués aux travaux sont débloqués progressivement en fonction de l’avancement des travaux ou plus précisément lorsque les artisans transmettent leur facture à la banque.
  • D’un report des mensualités lors d’un remboursement différé total : Il sera possible de reporter vos mensualités de crédit jusqu’à temps que votre logement soit habitable. Cependant, il faut savoir que cela engendre des intérêts intercalaires élevés, le montant du crédit est alors augmenté.
Trouvez le meilleur taux d'intérêt simplement et gratuitement

Les autres types de prêt pour financer une rénovation de maison

Le prêt immobilier avec travaux n’est pas la seule solution pour financer sa rénovation de maison. En effet, quand un acquéreur ne dispose pas de fonds nécessaires, il pourra souscrire un prêt travaux. Il existe différentes catégories de crédits travaux : le crédit affecté et non affecté, considérés comme des crédits consommation ou encore les prêts travaux aidés. Le choix dépendra principalement du projet travaux de l’emprunteur mais aussi de son profil et de sa capacité de remboursement.

Prêt travaux : Le crédit affecté et non affecté

Pour financer son projet travaux, un emprunteur peut décider de contracter un prêt personnel non affecté. Ce type de crédit consommation particulier correspond à une somme d’argent qu’il pourra utiliser librement, aucun justificatif (facture, devis) ne sera demandé par l’organisme prêteur. Une solution de financement, qui peut être la bienvenue pour les personnes qui souhaitent entreprendre les travaux eux-mêmes. Contrairement au prêt immobilier avec travaux, ils n’auront pas l’obligation de faire appel à des professionnels. Le second avantage d’un crédit consommation repose sur la rapidité du déblocage des fonds. En effet, lorsque la demande de prêt personnel non affectée est acceptée, l’emprunteur pourra profiter de la somme très rapidement.

Par ailleurs, un acquéreur en besoin de financement pour son projet travaux pourra aussi se tourner vers le crédit affecté. Comme son nom l’indique, le montant de crédit emprunté sera affecté à un projet en particulier et dans notre cas à la rénovation de maison. En d’autres termes les fonds ne pourront pas être utilisés pour un autre projet. Dans ce cas, vous pourrez être dans l’obligation de délivrer des justificatifs à l’organisme prêteur pour prouver de l’intervention de professionnels au sein de votre logement. Si cette solution offre moins de liberté que le prêt personnel non affecté, elle sera moins coûteuse. De plus, elle permettra de protéger l’emprunteur puisqu’il est possible de résilier le contrat de crédit consommation à partir du moment où le prestataire ne respecte pas ses engagements.

Le taux du prêt personnel affecté et non affecté est amené à varier chaque année en fonction de la conjoncture économique, mais oscille généralement entre 2,5% et 7,75%. D’autres critères viendront déterminer votre taux d’emprunt tels que votre profil, le montant emprunté, la durée, etc. Le capital emprunté pour ce type de crédit consommation est encadré. En effet, le montant de crédit devra être au minimum de 200 euros et pourra atteindre 75 000€ maximum. Il sera délivré en une seule fois et remboursable sur une durée allant de 5 à 10 ans.

Sachez que la souscription d’une assurance emprunteur pour un crédit consommation est possible mais aucunement obligatoire. Toutefois, si vous souhaitez assurer votre crédit, il faudra prendre en compte le coût de l’assurance dans le montant total du crédit consommation.

Les prêts aidés travaux

Les prêts aidés représentent une autre alternative aux prêts immobiliers avec travaux. Ils correspondent à des crédits mis en place par l’Etat et permettent d’envisager une rénovation de maison avec des taux réduits ou inexistants. Ils s’adressent aux personnes ayant un revenu modeste ou à ceux souhaitant réaliser des travaux de rénovation énergétique. En fonction des prêts aidés, il sera nécessaire de respecter diverses conditions, plus ou moins contraignantes.

Le prêt accession sociale (PAS)

Le PAS est un prêt accordé sous conditions de ressources et permet de financer des travaux visant à réduire la consommation énergétique du logement. Un montant de crédit minimum est nécessaire puisque pour en profiter il faudra envisager des travaux ayant un coût minimum de 4000€

Le prêt conventionné (PC)

Le prêt conventionné est lui aussi destiné à des travaux de rénovation énergétique. Très flexible, de nombreux ménages peuvent en profiter puisqu’il s’adresse aussi bien aux locataires qu’aux propriétaires.

L’éco-prêt à taux zéro

L’éco PTZ, est destiné aux propriétaires de maison ou d’appartement qui ont été construits avant 1990. Son principal objectif est d’encourager les ménages à réduire la consommation énergétique au sein de leur logement. Accordé sans conditions de ressources, il est tout de même très encadré puisque les rénovations devront correspondre à une liste de travaux bien précise et pourront s’opérer uniquement au sein de la résidence principale de l’emprunteur.

Le plan épargne logement

Pour financer leur projet travaux, les ménages pourront utiliser leur PEL à condition que les travaux concernent la résidence principale. Sauf cas exceptionnel, le capital épargné au sein du plan épargne logement ne pourra être débloqué uniquement 4 ans après leur placement.

Le prêt amélioration de l’habitat

Ce prêt aidé travaux s’adresse aux locataires et propriétaires bénéficiaires de la caisse d’allocations familiales, souhaitant réaliser des travaux de rénovation au sein de leur résidence principale. Le montant de crédit est également encadré. Il peut atteindre jusqu’à 80% du montant total des travaux, mais est plafonné à 1067,14 euros et doit être remboursé sur 10 ans maximum en fonction du profil des emprunteurs. Il sera versé en deux fois, la première moitié lors de la signature du contrat sur présentation du devis d’un professionnel de prêt et la seconde dans le mois qui suit l’achèvement des travaux, sur présentation des factures.