Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : que faire en cas de catastrophe naturelle ?

Mise en ligne le 18/06/2019 à 14:58

Assurance habitation : que faire en cas de catastrophe naturelle ?

Inondations, avalanches, tremblements de terre… Il n’est pas anodin qu’une situation de catastrophe naturelle soit déclarée par l’État lorsque d’importants dégâts ont lieu. Les communes touchées par cette situation climatique exceptionnelle doivent demandent la reconnaissance de ce statut afin que les dommages puissent être couverts par la garantie prévue à cet effet.

            Quelle est la procédure à suivre ?

Suite à l’obtention du statut de catastrophe naturelle, les sinistrés disposent de dix jours à partir de la date de publication de l’arrêté interministériel au Journal officiel pour contacter leur assurance habitation. Ils doivent alors lui fournir une estimation des pertes avec photos et factures à l’appui. De plus, l’ensemble des biens endommagés doivent être conservés afin que l’expert envoyé par l’assureur vérifie leur état.

Entre-temps, il est conseillé aux sinistrés de prendre des mesures afin d’éviter l’aggravation des dommages. Dans le cas où un déblaiement ou une réparation urgente soit nécessaire, il est indispensable de conserver des justificatifs de tout ce qui avait été endommagé.

            Que prend-elle en charge ?

Il faut savoir que tout contrat d’assurance multirisque habitation contient une garantie de catastrophe naturelle. Cependant, cette dernière ne couvre pas tout type de bien. Les clôtures, terrains et jardins sont alors exclus, ainsi que les véhicules pour lesquels seulement une garantie responsabilité civile avait été souscrite.

De ce fait, l’assurance habitation prend en charge les biens assurés ayant souffert des dommages matériels : voiture, bâtiment, mobilier, etc. dans la limite des plafonds prévus par la garantie. Les frais de pompage, nettoyage, démolition et déblaiement sont aussi pris en charge. L’indemnisation sera effective dans un délai de trois mois à compter de la date de la déclaration auprès de son assureur.

Toutefois, être victime d’une catastrophe naturelle n’épargne pas les assurés du délai de franchise si leur contrat d’assurance en prévoit un. Ainsi, si vous habitez une zone considérée à risque, il convient de bien vérifier ce point avant de souscrire une assurance habitation.