Rechercher un bien immobilier

Assurance habitation : quelles différences pour le propriétaire et le locataire ?

Mise en ligne le 04/06/2019 à 14:50

Assurance habitation : quelles différences pour le propriétaire et le locataire ?

En plus de la responsabilité civile, tout locataire doit fournir à son propriétaire un contrat d’assurance habitation. Celle-ci permet de couvrir les dommages pouvant être causés au logement. Si elle est uniquement obligatoire pour le locataire, l’assurance habitation est vivement recommandée pour le propriétaire et s’adapte au statut de chacun.

            Propriétaire : couvrir son bien est fortement conseillé

Contrairement à un locataire, le bailleur n’est pas légalement obligé de souscrire un contrat d’assurance pour protéger son bien. Pouvant encourir des risques, il convient tout de même de s’assurer en optant notamment pour une assurance multirisque habitation qui couvrira de nombreux dommages éventuels : dégâts des eaux, incendie, vol, bris de glace, etc.

Il peut aussi être judicieux d’opter pour une garantie loyers impayés, cette dernière vous assurant de percevoir vos loyers même en cas de défaillance du locataire. De plus, prévoyez de souscrire la garantie responsabilité civile qui vous couvre vous et votre famille en cas de dommages causés à un tiers (voisin, locataire…).

            Locataire : une assurance obligatoire

L’absence d’assurance habitation peut signifier la fin du bail pour un locataire, celui-ci étant obligé de la souscrire. Or, il existe des exceptions dans le cadre d’une location saisonnière ou d’un logement de fonction. Dans tous les cas, le locataire est contraint de souscrire une garantie responsabilité civile locative permettant de le couvrir contre les sinistres et risques locatifs.

            Changer d’assurance habitation : est-ce possible ?

N’oubliez pas que, quel que soit votre statut, vous pouvez changer de contrat d’assurance habitation grâce à la loi Hamon (2014) qui permet à l’assuré de résilier son contrat à n’importe quel moment dès qu’il a plus d’un an. Nul besoin d’attendre son échéance, d’autant plus que cette opération n’entraîne ni frais ni pénalités.

Afin de changer de contrat, il faut informer sa compagnie d’assurance par courrier recommandé avec accusé de réception. L’assureur doit alors retourner un avis de résiliation sous 15 jours (maximum un mois) qui doit préciser la date de prise de fin du contrat. L’assuré pourra alors souscrire une nouvelle assurance habitation pour couvrir son bien.