Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur d’un investissement locatif : quelles sont les garanties ?

Mise en ligne le 27/08/2019 à 15:00

Assurance emprunteur d’un investissement locatif : quelles sont les garanties ?

Lors de l’achat d’un bien immobilier, le crédit est très souvent la solution de financement choisie par les acquéreurs. Pour obtenir ce prêt immobilier, la souscription d’une assurance emprunteur est exigée par la banque. Pour cette dernière, c’est le moyen d’être certaine d’être remboursé en cas d’invalidité, d’incapacité ou de décès de l’emprunteur.
 
Quelles garanties souscrire ? 
Pour un investissement locatif, la souscription d’une assurance emprunteur est une nouvelle fois exigée par la banque. En revanche, les garanties sont moins strictes que pour l’acquisition de sa résidence principale. Ainsi dans le cadre d’un investissement locatif, seules les garanties décès et PTIA (perte totale et irréversible d’autonomie) sont obligatoires. Dans le cadre d’une acquisition de résidence principale, ce sont ces deux garanties précitées plus l’IPT (incapacité permanente totale) et l’ITT (incapacité temporaire de travail) qui sont exigées.
 
La raison de cette différence de garanties est simple. Les loyers perçus grâce à l’investissement locatif permettent de compenser une perte de revenus professionnels sur le court et moyen terme. La garantie ITT n’est donc pas essentielle mais peut tout de même être souscrite si vous le désirez.
 
Particularité de l’assurance emprunteur pour un investissement locatif, les cotisations versées sont déductibles des revenus fonciers. Pour bénéficier de cet avantage fiscal, l’investisseur doit prouver avoir payé les primes d’assurance grâce aux différents documents qui en attestent.
 
La délégation d’assurance pour réaliser des économies
Les taux crédits immobiliers étant actuellement très bas, le coût de l’assurance emprunteur au sein du crédit immobilier occupe une place déterminante. Ainsi, il est tout à fait possible de résilier votre contrat groupe souscrit avec votre banque pour souscrire un nouveau contrat chez un nouvel organisme dont les taux assurance emprunteur sont plus attractifs. Au total ce sont plusieurs milliers d’euros qui peuvent être économisés.