Rechercher un bien immobilier

Assurance emprunteur : exclusion de garanties et surprime pour cause de mal de dos ?

Mise en ligne le 28/08/2020 à 17:05

Assurance emprunteur : exclusion de garanties et surprime pour cause de mal de dos ?

Le mal de dos, cette pathologie si commune de nos jours et pourtant méfiée par les assurances pour son caractère non quantifiable. En tant que maladie non objectivable (MNO) elle peut faire « peur » aux assureurs qui voient en elle une source de risques imprévisibles. En réaction, l’assureur peut exclure certaines garanties de votre contrat d’assurance emprunteur et ajouter une surprime.

Un risque supplémentaire pour l’assureur en crédit immobilier
Lorsque nous mentionnons « mal de dos », nous désignons les troubles musculosquelettiques du dos dont certaines personnes peuvent souffrir, notamment dus à leur mode de vie. À répétition, ils peuvent s’avérer handicapant dans votre quotidien et vous pousser vers l’arrêt maladie sur une longue période. Dans cette situation vous seriez en incapacité de rembourser votre prêt immobilier. C’est à ce moment précis que l’assurance emprunteur prend le relai pour continuer à payer vos mensualités jusqu’au remboursement total ou partiel.

La mesure de votre état de santé détermine les conditions de votre assurance emprunteur
Puisque ce mal n’est pas mesurable objectivement par un médecin, seule votre déclaration compte. Pour évaluer les risques, liés à votre état de santé, il vous sera demandé de réaliser un questionnaire de santé lors de la souscription de votre assurance emprunteur. En cas de maux de dos il pourra suivre un second document pour en connaître davantage dessus. À la suite de cela, vous devrez potentiellement fournir des résultats d’examens ou d’opérations. Un verdict sera donné par un médecin qui influencera la décision de l’assurance emprunteur. 

Selon lui, vous serez soumis ou non à des exclusions de garanties ou des surprimes ou encore à un refus de l’assureur. Attention au non-dit, en cas d’omission de votre pathologie votre assureur aura la possibilité de mettre fin à votre contrat et en découlera une reconsidération de votre crédit immobilier.