Rechercher un bien immobilier

Les tarifs d’assurance prêt immobilier plus attractifs pour les emprunteurs à risque ?

Mise en ligne le 25/11/2020 à 16:58

Les tarifs d’assurance prêt immobilier plus attractifs pour les emprunteurs à risque ?

Malgré des tarifs plus attractifs pratiqués par les contrats alternatifs, certains emprunteurs au profil spécifique ont tout de même intérêt à opter pour le contrat groupe, celui proposé par la banque. Explications.

Depuis maintenant 10 ans, le marché de l’assurance emprunteur ne cesse de se libéraliser à travers différentes lois. L’objectif étant d’offrir aux assurés un plus grand choix de contrats d’assurance et de réaliser des économies sur le coût du crédit. Mi-novembre, le Comité consultatif du secteur financier a publié un bilan de ces années d’évolution du marché : les tarifs des contrats d’assurance de prêt immobilier ont fortement diminué, qu’il s’agisse des contrats groupes et des contrats individuels. Certaines baisses ont même atteint 40% tout en assurant une protection efficace aux emprunteurs.

Contrat groupe ou individuel, lequel choisir ?

C’est la grande question que se posent les emprunteurs. Ils disposent en effet du choix de souscrire l’assurance emprunteur proposée par leur banque ou de consulter un contrat externe à cet établissement. Pour offrir plus de flexibilité, l’emprunteur peut choisir son contrat au moment de la signature du prêt grâce à la loi Lagarde. Il peut également changer son contrat durant la première année qui suit la signature du crédit grâce à la loi Hamon. Enfin, l’emprunteur peut faire jouer la concurrence tous les ans à la date d’anniversaire du contrat de crédit au travers de la loi Bourquin. Malgré cette réglementation profitable aux emprunteurs, le marché de l’assurance prêt immobilier reste très majoritairement détenu par les banques. Ces dernières possèdent en effet près de 85% des parts du marché. Cela s’explique notamment par la volonté des emprunteurs à simplifier la souscription de leur contrat d’assurance en optant directement pour celui de leur organisme prêteur.

Toutefois, en plaçant en concurrence les différents assureurs, il est quasi certain pour les emprunteurs de réaliser des économies, plusieurs milliers d’euros dans la majorité des cas. Toutefois, pour certains emprunteurs, opter pour un contrat alternatif n’est pas systématiquement la meilleure solution.

Contrat groupe : des risques mutualisés

En effet, les emprunteurs fumeurs se voient appliquer des cotisations très élevées par les organismes indépendants. En effet, ces derniers segmentent fortement les emprunteurs selon leur âge, leur profession ou s’ils sont fumeurs ou non. Or ce dernier aspect représente un risque élevé pour les assureurs. L’emprunteur doit alors assumer seul ce risque ce qui augmente fortement ses cotisations.

Avec un contrat groupe, les risques sont mutualisés entre tous les emprunteurs, quel que soit leur profil, leur âge, leur état de santé. Alors si bien évidemment ce mode de calcul ne bénéficie pas aux jeunes emprunteurs en bonne santé, il est profitable aux emprunteurs plus âgés et présentant des risques plus importants. Par exemple, la différence de tarifs pour un fumeur ou un non-fumeur dans un contrat groupe est très légère.

Bien évidemment, il est important de prendre le temps de comparer les différentes offres en réalisant des simulations sur différents sites. Ainsi, il est plus simple de connaître les garanties à souscrire ainsi que les économies potentielles à réaliser. Faire appel à un courtier spécialisé constitue une belle opportunité pour garantir des économies et se faire guider dans le choix du meilleur contrat.