Rechercher un bien immobilier

Comment la baisse des taux impacte-t-elle l’assurance emprunteur ?

Mise en ligne le 19/07/2019 à 14:53

Comment la baisse des taux impacte-t-elle l’assurance emprunteur ?

Les lois successives sur l’assurance emprunteur n’ont pas eu l’effet escompté concernant l’ouverture de ce marché à la concurrence. Cependant, la conjoncture actuelle pourrait changer la donne en déclenchant une baisse des tarifs sur les contrats d’assurance de prêt.
 
            Un changement de contrat facilité
 
La loi Lagarde (2010), la loi Hamon (2014) puis l’amendement Bourquin (2018) ont progressivement facilité le changement de contrat d’assurance emprunteur, en plus d’offrir aux consommateurs la possibilité de se tourner vers des délégations d’assurance lors de la souscription d’un prêt immobilier. Cependant, les contrats collectifs des banques constituent encore la norme puisque 85% des emprunteurs continuent d’opter pour ceux-là.
 
L’assurance de prêt représente un coût non négligeable du crédit : jusqu’à un tiers. Cela est d’autant plus vrai que les taux crédits immobiliers sont en chute libre depuis plusieurs mois. Opter pour un contrat individuel peut donc vous permettre d’économiser plusieurs milliers d’euros puisqu’il est adapté à votre situation et ne contient que les garanties dont vous avez besoin, de quoi convaincre les plus réticents !
 
            Des effets pas toujours positifs
 
Afin de maintenir leurs parts de marché, les banques ont dû baisser le prix de leurs contrats d’assurance emprunteur et, par conséquent, leurs marges. Loin d’être entièrement positif, cela pourrait entrainer une politique beaucoup plus stricte concernant l’octroi de crédits. En effet, le déblocage des fonds pourrait dépendre de la souscription de l’assurance de la banque.